Maria Andresen

Maria Andresen est née à Porto, en 1948. Titulaire d’un doctorat consacré aux trois grands poètes João Cabral de Melo Neto, Francis Ponge et Wallace Stevens, elle est professeur à la faculté de lettres de l’université de Lisbonne, où elle réside. Elle a publié, aux Éditions Relógio d’Água, deux recueils de poésie hautement salués par la critique : Lugares/Lieux (2001), et Livro das Passagens/Livre des passages (2006). Nombre de ses poèmes ont également été publiés dans des revues littéraires et quelques anthologies, au Portugal qu’à l’étranger. En tant que professeur, elle s’est essentiellement consacrée à l’étude et à l’enseignement de la poésie contemporaine, contribuant à des essais, des publications en revues et journaux, et participant à diverses tables rondes, colloques, congrès. Elle est l’auteur de l’essai Poesia e Pensamento. Wallace Stevens, Francis Ponge, João Cabral de Melo Neto/Poésie et Pensée. Wallace Stevens, Francis Ponge, João Cabral de Melo Neto (Éditions Editorial Caminho, 2001) et en prépare un nouveau. Elle a traduit et préfacé l’Anthologie de poèmes de Wallace Stevens (Éditions Relógio d’Água, 2006) qu’elle a sélectionnés et, en collaboration avec Alexis Levitin (université de New York). Elle a également traduit, préfacé et annoté le poème-livre du même auteur Notas para uma Ficção Suprema/ Notes pour une fiction suprême (Éditions Relógio d’Água, 2007). Elle participe, depuis 2006, au groupe de travail « Les poètes traduisent des poètes » – séminaires de traduction collective de la Casa de Mateus – et dirige actuellement un séminaire universitaire sur l’œuvre de Fernando Pessoa.
 

Les publications de Maria Andresen

1 publication - Trier par :