Le Paon d'Héra / Hera's Peacock n°7

Don Juan

 

Le Paon d'Héra / Hera's Peacock n°7  - le murmure

Agrandir l'image…

Sous la direction de Laurence Le Diagon-Jacquin et Florence Fix

Avec la contribution de Marie-Thérèse Coudert, Fedora Wesseler, Georges Zaragoza, Florence Fix, Marie-Laure Guétin, Akos Windhager, Marco Longo, Maxime Kapriélian, Thimothée Picard, Laure Hélène Sacco, Natalia Leclerc, Myriam Robic, Géraldine Vogel, Renaud Paquette, Mathieu Schneider, Régine Battiston, Andreas Häcker, Antonio Rodriguez, Estelle Bayon, Patricia Ruiz, Laurence Le Diagon-Jacquin, Marine Riva-Ganofsky, Sébastien Hüsch, André Derrider, Maja Zorica, Catherine Du Toit, Maxime Decout, Agnès Echène et Michel Brix

 

le murmure - Collection : Le Paon d'Héra - décembre 2010

    • Livre papier

      20,00 €
     

    Présentation

    Apres un numero consacre a Romeo et Juliette (Paon d’Hera n°3), l’axe concernant les "mythes litteraires" se poursuit avec un volume consacre a Don Juan. Nous sommes tres heureux que Pierre Brunel, notre president d’honneur sous la direction duquel a ete publie le Dictionnaire Don Juan (Robert Laffont, coll. Bouquins) ait accepte de signer une introduction au present volume et nous l’en remercions chaleureusement. A l’image des conquetes et des facettes de notre personnage, ce numero du Paon d’Hera comporte un grand nombre d’articles suivant trois grandes lignes qui sont celles du parcours de Don Juan, figure du libertin contestataire, en quete de sa propre d’identite a travers la seduction et le desir. Figurent ainsi tout d’abord les elements relatifs aux liens qu’entretient Don Juan avec l’autorite et ses manifestations de revolte. Marie-Therese Couderc (Universite Paris Ouest Nanterre La Defense, EA 369) s’interroge sur la difficulte de traduire "burlador"  en francais dans le titre de la comedia de Tirso de Molina et sur le role joue par cette intraduisibilite dans la construction du mythe. Fedora Wesseler (Universite de Paris IV Sorbonne) rapproche eloquemment la figure donjuanesque de celle de Peter Pan, deux heros intrinsequement tragiques qui refusent de grandir tandis que Georges Zaragoza (Universite de Bourgogne, EA 4178) souligne le theme de l’enfermement ou de la fuite dans l’utilisation de l’espace scenique chez Moliere. Prenant comme corpus de reference Tirso de Molina, Moliere, Mozart, Lenau, Frisch et von Horvath, Florence Fix (Universite de Bourgogne, EA 4178) montre comment le seducteur met en branle les conventions au profit de la liberte et la revolte contre les valeurs capitalistes. Marie-Laure Guetin (Universite Paris Ouest Nanterre La Defense) interroge subtilement Le Plus Bel Amour de Don Juan de Barbey d’Aurevilly, oeuvre dans laquelle le mythe est retravaille pour que le heros elargisse sa rivalite avec Dieu. Akos Windhager (Academie des Beaux-Arts de Budapest) offre l’opportunite de decouvrir une oeuvre peu connue, A gentleman from Venice, et des elements de reflexion sur Don Juan le refugie. Marco Longo (Universite de Catane) etudie les masques d’Ornifle de Jean Anouilh afin d’en extraire son "donjuanisme" dans le sillage de Pirandello. Cette maniere d’etre au monde permet au heros de surpasser les obligations sociales et morales sans pour autant parvenir a etre heureux, tout en etant capable de se contenter de cette situation… Maxime Kaprielian (CNDP, Poitiers) offre une introduction sensible a l’opera iguel Manara d’Henri Tomasi dans lequel la Corse se marie avec des influences debussystes et pucciniennes, l’ensemble etant empreint d’esprit mystique christique…  imothee Picard (Universite de Rennes II) conduit une reflexion rigoureuse sur la "critique creatrice" a partir du Don Juan de Mozart de Pierre Jean Jouve. Toujours avec le Don Giovanni mozartien, Laure-Helene Sacco (Universite de La Sorbonne Nouvelle-Paris III) explique les liens entre la musique, le texte et l’image dans le film de Joseph Losey qui vise a donner une interpretation personnelle de ce mythe et surtout de cette oeuvre si prisee depuis sa creation… Apres Don Juan le revolte arrive le Don Juan en quete d’identite et de desir. Natalia Leclerc (Universite de Bretagne Occidentale) interroge le Don Juan de Pouchkine par le biais de l’ennui contre lequel le seducteur combat en vivant pleinement l’instant present. Myriam Robic (Universite de Rennes II), tout en le reconnaissant comme un etre revolte et epris de liberte, montre egalement Don Juan comme un heros romantique melancolique en quete d’un ideal feminin, donc tres proche de Faust, dans la poesie romantique et post-romantique. Geraldine Vogel (Universite de Strasbourg) explique la ≪ demythification ≫ de Don Juan dans La Derniere Nuit de Don Juan d’Edmond Rostand : elle souligne la vacuite du personnage incredule qui ne peut s’exprimer et trouve alors sa place dans le theatre de guignol. A contrario, Renaud Paquette (Universite Paris X Nanterre La Defense) fait partager la soif de connaissance du heros donjuanesque nietzscheen tandis que Mathieu Schneider (Universite de Strasbourg) evoque subtilement le projet operatique straussien quatre annees apres le poeme symphonique du meme nom. Regine Battiston (Institut de recherche en langues et litteratures europeennes, ILLE (EA 3437), Universite de Haute-Alsace) compare le rapport qu’entretiennent les deux heros Don Juan et Barbe Bleue avec les femmes chez Max Frisch. Andreas Hacker (Universite de Strasbourg) evoque la boulimie vitale de Don Juan, heros ronge par l’angoisse, dans Gesegnete Mahlzeit de George Tabori. Selon les interpretations existentielles de Soren Kierkegaard et d’Albert Camus, Antonio Rodriguez (Universite de Lausanne) reprend le mythe de Don Juan en soulignant les divergences et points communs de ces deux pensees. A partir de Broken Flowers du cineaste Jim Jarmusch, Estelle Bayon explique certains rouages du cinema postmoderne : le personnage de Don Juan y est revu et transforme par rapport a l’idee qu’en conserve la memoire collective. Mais si le seducteur a perdu de son panache, le film devient, lui, donjuanesque  Enfin, le rapport de Don Juan seducteur a l’autre a donne lieu egalement a des reflexions esthetiques, litteraires, philosophiques Ainsi Patricia Ruiz (Strasbourg) offre-t-elle une introduction au ballet-pantomime Le Festin de pierre ou Don Juan de Gluck et Angiolini en offrant des pistes de comparaison avec l’oeuvre mozartienne sans en oublier les specificites choregraphiques. Laurence Le Diagon-Jacquin (Universite de Rennes II, EA 1279) expose des elements propedeutiques aux Reminiscences de Don Juan, en appuyant l’aspect festif et spectaculaire de cette oeuvre lisztienne. Marine Riva-Ganofsky (Universite de Cambridge), etudie la place de Don Juan dans le roman libertin du dix-huitieme siecle en le rapprochant de la figure de Satan car comme lui il incarne le desir humain en voulant depasser toutes les limites. Sebastian Husch (Universite de Pau et des Pays de l’Adour/ Universite de Bale) retourne au Don Giovanni de Mozart par le biais de Kierkegaard pour mieux s’en eloigner en montrant son evolution en Don Juan moderne pour qui la qualite prevaut sur la quantite. Andre Deridder (Universite catholique de Louvain) donne des pistes sur le Don Juan ou les amants chimeriques de Michel de Ghelderode en accentuant la dualite du personnage, dualite qui se retrouve dans ses tentatives d’entree et de sortie du bordel, lieu emblematique de l’action dans cette piece ou le grotesque est intrinsequement tragique. Maja Zorica (Faculte des Lettres de Zagreb) offre une belle introduction a Don Juan, Les sept peches mortels de Mirko Jelušić et nous apporte des elements de reflexion sur la litterature donjuanesque croate. Catherine du Toit (Universite de Stellenbosch, Afrique du Sud) montre comment le personnage eponyme de la piece Don Juan et... d’Henri-Pierre Roche offre une multiplicite de masques selon la diversite des proies a seduire dans son entourage. Maxime Decout (Universite de Lyon 2) conduit une analyse comparative originale entre les Juifs, Don Juan et Jesus chez Albert Cohen tandis qu’Agnes Echene (EHESS-Centre d’Anthropologie Sociale & Historique, Toulouse-Le Mirail) etudie les crimes de Don Juan aussi bien contre les femmes que contre le pere afin de faire ressortir les grandes lignes d’une anthropologie du couple, de l’amour et de la famille. Pour terminer, Michel Brix (Universite Notre-Dame de la Paix, Namur, Belgique) evoque sans concession le tres controverse Michel Onfray. 

    Rappel aux auteurs Comme les quatre numeros precedents, ce volume comporte, en plus des textes a profil universitaire, cibles sur un aspect precis d’un sujet, d’autres travaux plus generaux, de fait plus faciles d’acces et generalement plus courts, presentant une oeuvre dans son ensemble. Ainsi les avons-nous repertories sous l’intitule "Introduction a". Une approche plus globalisante et moins specialisee s’y trouve preferee a une demarche universitaire. Nous desirons poursuivre ces deux types d’articles a l’avenir.

    Sommaire

    Editorial et Presentation - Avant-propos de Pierre Brunel - Marie-Therese Coudert : A la source du mythe, l’impossibilite de traduire - Fedora Wesseler : Don Juan ‒ le garcon qui ne voulait pas grandir ? - Georges Zaragoza : Introduction a une analyse de l’espace dans le Dom Juan de Moliere - Florence Fix : Pourquoi Don Juan n’aime-t-il pas compter ? Don Juan et l’argent (Tirso de Molina, Moliere, Mozart, Lenau, Frisch et von Horvath) - Marie-Laure Guetin : Don Juan, rival de Dieu : la reecriture fin de siecle du mythe par Barbey d’Aurevilly - Akos Windhager : Introduction to Don Juan, the refugee: A Literary-musical analysis of Ferenc Farkas’s opera A gentleman from Venice” - Marco Longo : Les masques d’Ornifle ou le "donjuanisme" pirandellien d’Anouilh - Maxime Kaprielian : Introduction a Miguel Manara d’Henri Tomasi : De Don Juan au Christ - Timothee Picard : Quelle legitimite pour la "critique creatrice"? Autour du Don Juan de Mozart de Pierre Jean Jouve - Laure Helene Sacco : Le Don Giovanni de Mozart vu par Joseph Losey - Natalia Leclerc :  Le Convive de pierre : la tragedie de l’ennui de Don Juan ? - Myriam Robic : Formes et enjeux du mythe de Don Juan dans la poesie romantique et post-romantique: de Musset a Baudelaire - Geraldine Vogel : La "demythification" de Don Juan dans La Derniere Nuit de Don Juan d’Edmond Rostand - Renaud Paquette : Nietzsche et le donjuanisme de la connaissance - Mathieu Schneider : Don Juan de Richard Strauss et l’opera - Regine Battiston : Don Juan et Barbe Bleue ou le rapport au feminin selon Max Frisch - Andreas Hacker : Don Juan, mangeur en quete du bonheur, dans Gesegnete Mahlzeit de George Tabori - Antonio Rodriguez : Don Juan dans les interpretations existentielles de Soren Kierkegaard et d’Albert Camus - Estelle Bayon : Que reste-t-il de Don Juan dans le cinema postmoderne? Sur Broken Flowers de Jim Jarmusch - Patricia Ruiz : Introduction au ballet-pantomime Le Festin de pierre ou Don Juan de Gluck et Angiolini - Laurence Le Diagon-Jacquin : Introduction aux Reminiscences de Don Juan de Franz Liszt - Marine Riva-Ganofsky : Don Juan et les seducteurs: presence et absence de Don Juan dans le roman libertin du dix-huitieme siecle - Seb astian Husch : Le seducteur selon Kierkegaard : Don Juan et Johannes - Andre Deridder : Introduction a Don Juan ou les amants chimeriques de Michel de Ghelderode - Maja Zorica : Introduction a Don Juan, Les sept peches mortels de Mirko Jelušić - Catherine Du Toit : Introduction a Don Juan et ... d’Henri-Pierre Roche. Un destin fragmentaire - Maxime Decout : Les Juifs Don Juan et Jesus, comparses inouis de la seduction messianique chez Albert Cohen - Agnes Echene : Les " crimes " de Don Juan. Introduction a une anthropologie du couple, de l’amour et de la famille - Michel Brix Introduction a un Don Juan contemporain : Michel Onfray - Resumes

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 160 x 240, 362 pages, Noir & blancEn stock
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :