Trois poètes danois

 

Trois poètes danois De Ursula Andkjær Olsen, Morten Søndergaard et Naja Marie Aidt - le murmure

Agrandir l'image…

De Ursula Andkjær Olsen, Morten Søndergaard et Naja Marie Aidt

Traduit par Christine Berlioz et Laila Flink Thullesen

 

le murmure - Collection : 3 poètes... - mars 2011

    • Livre papier

      20,00 €
     

    Présentation

    Dans cette anthologie bilingue, trois poètes danois aux prises av ec le monde contemporain témoignent de la force intemporelle du langage poétique. Dans le tourbillon polyphonique, la vision magistrale de la nature et l’entrelacs jubilatoire des poèmes de La mer est une scène, Ursula Andkjær Olsen célèbre les circuits infinis de la
    poésie : « pendant que le premier mot devient le deuxième une bulle éclate dans le suivant. » Elle chante le déploiement de la mer et de la vie : « La mer est une stratégie synergique même si toutes les gouttes sont minuscules.» Beauté explosive et musique d’un monde incohérent qui s’organise et se désorganise. Le mot ressoude le moi éparpillé.

    Chez Naja Marie Aidt, le langage est déplacement. Du Groenland de son enfance où le nom est sensation : « là j’apprends le mot pour dire neige fondante : aput aalersoq » jusqu’aux rues de
    New York, les mots l’obsèdent : « j’écris : est-ce le matin maintenant ? j’écris : fougères, boutons, faim » et l’apaisent : « je sais maintenant comment nous allons rentrer le monde ici est aussi une carte qu’on peut apprendre par coeur ». La poésie est distance et retour.


    Chez Morten Søndergaard, la poésie est « un petit séisme aux entrailles », le langage est un cheminement concret « quand on se meut à travers les mots, on rencontre des particules minuscules qui deviennent chose. » et,
    finalement, « on habite dans l’espace immense entre les étoiles. » Depuis l’euphorique plénitude de « l’enfant heureux qui vient juste de prononcer son premier mot : cerise », nous parcourons « l’escalier qui mène de l’enfance à l’âge adulte », et « nous disons qu’il y a des lieux où nous pouvons dire ce que nous voulons. » Animaux, plantes et choses s’y amusent de notre naïveté.


    Christine Berlioz et Laila Flink Thullesen

    Sommaire

    Préface 9
    Ursula Andkjær Olsen 13
    Du drømmer 16
    Tu rêves 17
    Slør siger 18
    Voile dit 19
    Du drømmer 22
    Tu rêves 23
    Slør siger 24
    Voile dit 25
    Sværd skriger 28
    Glaive gueule 29
    Some soldier wrote 32
    Un soldat a écrit 33
    Jeg skriver 34
    J’écris 35
    Hvad mon hun ville have sagt? 38
    Qu’aurait-elle bien voulu dire ? 39
    Jeg skriver 40
    J’écris 41

    Hvad mon hun ville have sagt? 42
    Qu’aurait-elle bien voulu dire ? 43
    Havet 44
    La mer 45
    Audition til konfliktfrie liv 46
    Audition pour la vie sans conflit 47
    Appendix 64
    Appendice 65
    Morten Søndergaard 69
    Eufori 72
    Euphorie 73
    Hus. Sol. 74
    Maison. Soleil. 75
    Kirsebærtræet 76
    Le cerisier 77
    På vej hjem 80
    En rentrant à la maison 81
    Nu er det nu 82
    Maintenant c’est maintenant 83
    Foredraget 86
    La conférence 87
    Flere og flere danskere 88
    De plus en plus de Danois 89
    en lampe 90
    une lampe 91
    nu på tredje døgn 92
    au troisième jour 93
    gnider knogler mod knogler 94
    les os frottent contre les os 95

    glider gennem fedtslusen 96
    coule à travers l’écluse de graisse 97
    Dicrocoelium dendriticum 98
    Dicrocoelium dendriticum 99
    De forelskede 100
    Les amoureux 101
    Et stort dyrs åndedrag, vær ikke bange mere 102
    Le souffle d’une grosse bête, n’aie plus peur 103
    Du siger 104
    Tu dis 105
    Begyndelse 106
    Au début 107
    Processen og det halve kongerige 108
    Le procès et la princesse du royaume 109
    Lige før vi vågnede 116
    Juste avant que nous ne nous réveillons 117
    Er der nogen spørgsmål 118
    Y a-t-il des questions 119
    Naja Marie Aidt 121
    Vinterglæder 124
    Joies d’hiver 125
    Har døden taget noget fra dig 136
    Si la mort t’a pris quelque chose 137
    Har døden taget noget fra dig 138
    Si la mort t’a pris quelque chose 139
    OH at være et lille møgegern 140
    OH être un petit emmerdeur d’écureuil 141
    Et brev er et kys er et billede af en brud 142
    Une lettre est un baiser est une image… 143

    Jeg vil købe en hyacint for nu er det jul. 144
    Je veux acheter une jacinthe parce que… 145
    du siger at Bedford stadig holder som idé 146
    tu dis que Bedford tient toujours comme idée 147
    du siger at køkkenet ikke klæder mig 150
    tu dis que la cuisine ne me va pas 151
    som dreng var jeg altid frejdig og glad 152
    quand j’étais un garçon j’étais… 153
    en dag var det mandag 156
    un jour un lundi 157
    billeder hænger fast i hjernen 158
    certaines images s’accrochent au cerveau 159
    du siger: 160
    tu dis : 161
    plænerne er så grønne 164
    les pelouses sont si vertes 165
    du skulle dyrke mere yoga 168
    tu devrais faire davantage de yoga 169
    en rose spreder sin duft… 172
    une rose exhale son parfum… 173
    Table des matières 175

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 140 x 205, 178 pages, Noir & blancEn stock
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :