L'érotisme à l'âge bourgeois

 

De Sébastien Hubier

Avec la contribution de Antonio Dominguez Leiva

le murmure - mai 2010

  • Indisponible à la vente

 

Présentation

Le bourgeois refuse obstinément d’endosser le costume qui lui revient, et, au gré des hasards de l’histoire ou de ses propres divagations narcissiques, il aime à se déguiser en aristocrate ou en aficionado des révolutions prolétariennes. Pourtant, seule classe réellement dominante depuis le XVIIIe siècle, la bourgeoisie a inventé la plupart des valeurs auxquelles l’Occident souscrit encore aujourd’hui et qui, dépendant étroitement du système capitaliste des échanges économiques et de la propriété privée, indiquent combien elle a joué un rôle émancipateur. Toutefois, elle a aussi patiemment élaboré une roide morale, d’impeccables dispositifs coercitifs assurant son autorité, sa suprématie, sa supériorité. C’est ce système de contradictions plurielles qui, culminant dans le domaine de l’érotisme, lui a permis de réaliser la synthèse insolite d’éléments issus de la première modernité, du libertinage aristocratique, de la raison des Lumières, des affectations romantiques, des psychasthénies décadentes, des élucubrations des années folles. Cette combinaison d’éléments épars et antinomiques conduit encore les mondes postmoderne et hypermoderne, éclairant leur rapport paradoxal à tous les arts de la sexualité.

Supports disponibles

  • Livre papier

    format 120 x 180, 229 pages, Noir & blanc

  • Caractéristiques

Référencer ce produit sur votre site

→ Copier en mémoire :