Notes sur le chemin de merveilleuse terre

tome 3

 

Notes sur le chemin de merveilleuse terre De Gabriel Rebourcet - le murmure

Agrandir l'image…

De Gabriel Rebourcet

 

le murmure - mars 2013

    • Livre papier

      6,50 €
     

    Présentation

    Notes sur le chemin de merveilleuse terre précédé de Patiente épouse

    Gabriel Rebourcet publie une saga, une saga poétique. Non, évidemment, ce n'est pas ainsi que l'on pourrait décrire sa poésie, ses accents teintés d'animisme finlandais, saluant sur sa route Emerson et Holderlin, et conservant pourtant intégralement sa plume de culture et d'essence françaises... Pourtant, c'est bien à un voyage lointain que nous convie Gabriel Rebourcet, loin vers le nord et dans le temps.

    Chacun de ces 3 tomes, comme autant de chants nordiques, dessinent en filigrane la figure du narrateur et son histoire. Sommes-nous au côté de celui qui est investit d'un pouvoir spirituel avec la forêt comme écrin ? Ou bien est-ce la force en accord avec la terre et le feu qui parle ?

    Éléments naturels (la Nature elle-même), les sentiments et personnages archétypaux se répondent, se complètent, donnent à voir un monde où le temps de l'action est révolu ou, tout au contraire, chaque vers scandent un calme fragile qui précèdent la tempête à venir, inéluctable et terrible.

    Voici ce qu'en dit Alain Sancerni :

    "Je l’ai parcouru à bottes de sept lieues, ou plutôt à l’allure de Faust autour du monde tant c’est vaste steppe et courants vertigineux.
    Ta langue, la matière est bien là, de pâte éclatante et sombre, belle.
    Tu cousines avec Saint-John Perse, par angles.
    Ton texte est une vraie exploration, qui sans cesse me repose la question : dans quel vide sommes-nous tombés?
    Rien ne me rappelle plus ce que tu écris que le bouclier d’Achille dans les mains d’Héphaïstos : je veux bien dire que l’image me revient sur le texte insistante et belle et que le texte est fascinant comme l’objet.
    Quant au désastre, c’est l’écart entre ce texte aujourd’hui et le silence du monde. Comment avons-nous fait
    ou pas fait pour que les mots ne portent plus ? Ce n’est pas ton texte qui m’inquiète, c’est le monde.
    On continue."

     

    Bonne lecture à vous !

    Sommaire

    Patiente épouse
    Remparts.................................................................... 13
    Battage...................................................................... 14
    Lex............................................................................. 15
    À la plume................................................................. 16
    Elle ouvre les yeux....................................................... 17
    Loin d’ici.................................................................... 18
    Rêverie de matin........................................................ 19
    Joue de jour............................................................... 20
    Fertile ombrage.......................................................... 21
    Désirs, 1. ................................................................... 22
    2. ............................................................................. 23
    3. ............................................................................. 24
    4. ............................................................................. 25
    Quo vadis.................................................................. 26
    Fontaines hautes, 1 ................................................... 27
    2 ............................................................................. 28
    L’épouse 1................................................................. 29
    L’épouse 2................................................................. 30
    L’épouse 3................................................................. 31

    Notes sur le chemin de merveilleuse…........................... 33
    Saluez ces remparts immobiles….................................. 37
    La terre aussi boit l’eau…............................................. 39
    On voit encore la main des hommes…........................... 41
    Max est monté dans son vitrail.................................... 43
    Oui les arbres saluent les oiseaux................................ 45
    Sur une statue devenue impassible.............................. 47
    Les pleureuses ont chanté longtemps........................... 49
    La mort est sinueuse.................................................. 51
    Que diraient les volcans ?........................................... 53
    La gaieté suffisait pour deux...................................... 55
    Tu viens de l’autre vie acclamé d’or............................. 57
    Fiers dans le vent les arbres défient l’hiver................... 59
    Elle s’avançait selon les parfums................................. 61
    Ainsi parla le légat devant Tallinn............................... 63
    Or le sommeil chasse la mort..................................... 64
    Nous, le rire, les mensonges..................................... 65
    si peu de sang dans les oiseaux................................ 66
    Ô jeunesse marronnière !.......................................... 68
    Jamais le ciel n’esquive les hommes.......................... 70
    Ainsi chaque femme m’arrache une côte..................... 71
    Le sel soulève les vagues mêmes.............................. 73
    La beauté des terres dévastées................................. 75
    L’innocence est paradis champêtre............................. 76
    Perchées les étoiles, pour les enfants de feu............... 78
    La plus cruelle des nuits dans l’au-delà....................... 79
    Comment l’arbre devient chair et miel......................... 81
    Ainsi le cri retourne au désert.................................... 83
    Chante qui veut devant la mer.................................. 85
    Mes comptes sont en ordre....................................... 87
    L’ombre des hommes durcit le sol.............................. 89
    Nous étions leurs amis............................................. 90
    Comment perdre toutes les guerres........................... 92
    Les arbres aussi oublient leur âge, croyait-il................ 94
    Les déserts sont sans répits...................................... 96
    Dérisoires ces chats paisibles.................................... 98
    Au premier jour fut le remords................................... 99
    Ils enfouiront aussi leurs oiseaux morts.....................101
    Ne troublez plus la lune............................................103
    Nous nous passerons dusang....................................105
    Le temps n’est-il qu’orfèvre désoeuvré ?....................107
    À l’étoile des égarés................................................108

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 110 x 170, 105 pages, Noir & blancEn stock
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :