Le Murmure Éditeur

60 rue du sabot

21130 Auxonne

info@editions-du-murmure.fr

06 86 57 68 27

Suivez-nous sur Facebook :

Site réalisé par Foxie Com'

À propos de la collection

Il est des titres inclassables présentés au murmure que nous n’avons pu refuser de publier. Cette collection d’Objets du Murmure Non-Identifiés a pu abriter une recension épistolaire de Gaston Chaissac, une série en 4 tomes retraçant une histoire au jour le jour des surréalistes, etc. Étrange et bizarre, bienvenue !

OMNI

Vestiges de la vie ordinaire - Tome 1

6.5 EUR
Auteur : Gabriel Rebourcet
"Vestiges de la vie ordinaire" est précédé de "Passages du jour" et suivi de "Chansons depuis le sommet du temps" et "La vie surprise". Gabriel Rebourcet publie une saga, une saga poétique. Non, évidemment, ce n'est pas ainsi que l'on pourrait décrire sa poésie, ses accents teintés d'animisme finlandais, saluant sur sa route Emerson et Holderlin, et conservant pourtant intégralement sa plume de culture et d'essence françaises... Pourtant, c'est bien à un voyage lointain que nous convie Gabriel Rebourcet, loin vers le nord et dans le temps. Chacun de ces 3 tomes, comme autant de chants nordiques, dessinent en filigrane la figure du narrateur et son histoire. Sommes-nous au côté de celui qui est investit d'un pouvoir spirituel avec la forêt comme écrin ? Ou bien est-ce la force en accord avec la terre et le feu qui parle ? éléments naturels (la Nature elle-même), les sentiments et personnages archétypaux se répondent, se complètent, donnent à voir un monde où le temps de l'action est révolu ou, tout au contraire, chaque vers scandent un calme fragile qui précèdent la tempête à venir, inéluctable et terrible. Voici ce qu'en dit Alain Sancerni : "Je l'ai parcouru à bottes de sept lieues, ou plutôt à l'allure de Faust autour du monde tant c'est vaste steppe et courants vertigineux. Ta langue, la matière est bien là , de pâte éclatante et sombre, belle. Tu cousines avec Saint-John Perse, par angles. Ton texte est une vraie exploration, qui sans cesse me repose la question : dans quel vide sommes-nous tombés? Rien ne me rappelle plus ce que tu écris que le bouclier d'Achille dans les mains d'Héphaystos : je veux bien dire que l'image me revient sur le texte insistante et belle et que le texte est fascinant comme l'objet. Quant au désastre, c'est l'écart entre ce texte aujourd'hui et le silence du monde. Comment avons-nous fait ou pas fait pour que les mots ne portent plus ? Ce n'est pas ton texte qui m'inquiète, c'est le monde. On continue." Bonne lecture à vous !
110 pages